Allez-Y ! MySpace YouTube FaceBook Twitter Vimeo

Top-Menu
En Vedette
Archives - Artiste en vedette Calendrier Critique Forum Émissions Accueil Contact Musique Vidéos Accueil Émissions Vidéos Sponsors Forum Contact
Réseau I.D. Starmédia Network • • Montréal • • Québec • • Canada • • CNotreStyle.com • • Station TV Hip-Hop Web










 







   
  CNS FREESTYLE
CNS Freestyle avec Dramatik
CAPSULE
MUSIQUE
Vidéoclip - L'Oubli de Dramatik
L'OUBLI
  MUSIQUE
Vidéoclip - 40 Barz de Dramatik
40 BARZ


Émissions 10 choses a propos de Anglophony Making Of Dans Les Bacs Entretien avec CNS Freestyle Showtime Made In USA CNS Sports On Tha Spot Dans L'Lab cliquez pour voir plus d'émissions

 


DRAMATIK

Né en 1975 à Montréal, Dramatik est le fils de la deuxième génération d’immigrants Haitiens ayant quitté la terre natale pour s’installer dans la métropole. La vie du couple n’était rien de facile; crise financière, violence conjugale, l’arrivée d’un beau père et tantôt l’envoi du jeune Bruno (Dramatik) d’un centre d’acceuil à un autre, Dramatik est le modèle parfait du jeune artiste résilient qui a trouvé sa voie dans la musique pour s'en sortir.

C'est à la fin des années 80, grâce à ses allers-retours Montréal - New York que Drama écouvre une passion dans ce qu'il allait faire de mieux ; s’exprimer sur papier et ce à travers le rap. C'est en écoutant ses idoles Rakim , Big Daddy Kane, Kool G. Rap et autres que le jeune homme de Montréal Nord se mettait à l'écriture, comme si cette nouvelle façon de s'exprimer agissait sous forme de thérapie.

Comme tous les pionniers de la scène Hip Hop Montréalaise, Dramatik rappait en anglais et développait son style pour se retrouver rapidement parmi les meilleurs espoirs RAP de Montréal. À l'époque Dramatik était déjà reconnu pour ses textes intelligents et son flow inégalable. Mais c'est son talent de Freestyler qui a positionné Drama parmi les artistes les plus intéressants de Montréal. En effet, sa capacité d'improviser sur n'importe quel sujet avec une justesse et un débit des plus incroyables, le positionnait véritablement dans une classe à part.

C'est en 1995, que Dramatik faisait le saut dans la langue de Molière sous l’influence du rap français qui était de plus en plus présent sur les ondes radiophoniques. Encore une fois, sa capacité d'adaptation lui permettait de devenir maître dans l'art de jouer avec les mots avec lesquels il avait grandit. C'est toutefois en 96 que Dramatik, Imposs et J-kyll allait former un des groupes phares de la scène Hip Hop québécoise : Muzion.

Le talent des jeunes artistes étant indéniable, le groupe se voit offrir un contrat de disques par la maison de disques majeure BMG, une première pour le Hip Hop au Québec. Son flow rapide, différent, sa voix et son unicité font en sorte que Dramatik se démarque rapidement et devient un membre important d’un des groupes qui allait marquer l’histoire de la musique au Québec.

C’est en 1999 et 2002, à travers les 2 albums de Muzion et suite à de nombreux concours de freestyle remportés, que Dramatik confirme son talent et se vaut la réputation d’être un des meilleurs rappeurs au Québec. Les 2 Félix remportés au gala de l’ADISQ pour chacun des albums dans la catégorie Hip Hop démontre bien la reconnaissance de l’industrie à l’égard du groupe. À noter que le groupe s’est également vu décerner une nomination dans la prestigieuse catégorie, auteur-compositeur de l’année au Gala de l’ADISQ en 1999.

En 2004, Wyclef, artiste connu internationalement fait appel à Dramatik et Muzion pour une collaboration qui ne passera certes pas inaperçu. Effectivement, la chanson « 24 heures à vivre » devient immédiatement un succès instantané qu’on retrouve sur l’album de Wyclef Jean et le vidéoclip s’empare de la première position du Décompte à Musique Plus comme tous les autres clips de Muzion d’ailleurs. La performance de Muzion en compagnie de Wyclef au festival d’été de Québec leur a permis de décrocher le prix mirroir pour le festival de Québec.

En 2005, Dramatik participe à une compilation nommée « One Way » avec la pièce solo « I live, I love, I leave ». Les producteurs s’empressent d’en faire le premier extrait vidéo et le vidéoclip se place parmi les clips les plus demandés au TOP 5 Franco. Le clip s’empare du 3ième rang au Grand Décompte Musique Plus et la chanson devient un classique Hip Hop Québécois. Des rumeurs d’album solo sont soulevées pour Dramatik.

Muzion décide de mettre les projets du groupe en suspend pour que les artistes puissent se concentrer sur leur projet personnel. C’est alors que Dramatik commence à écrire des pièces pour son premier album à voir le jour sous l’étiquette 7ième Ciel : La Boîte Noire

 

 



site
de l'artiste
Réseau I.D. Starmédia Network • • Montréal • • Québec • • Canada • • CNotreStyle.com • • Station TV Hip-Hop Web
Accueil | Émissions | Sponsors | Forum | Promotions | Publicité | Contact

© Tous droits réservés - 2006 CNotreStyle.com - Réseau ID Starmédia - Agence KAB Communications
Accueil ÉmissionsVidéosSponsors ForumContact